.
Web Studio

En 1941 Léo Lelée et Fernand Benoît construisent leur carte du Pays d’Arles en superposant différentes aires d’extension , celle de l’élevage des taureaux et de la pratique de la course camarguaise, celle des fêtes de la « Saint-Eloi » et du défilé de la « carreto ramado » [1], celle de l’élevage du mouton mérinos d’Arles et celle du réseau d’irrigation de la Durance, celle enfin, du port du costume arlésien traditionnel.f On retrouve ici toutes les composantes d’une identité qui s’établit dans l’entrecroisement d’éléments identitaires qui relient un territoire à sa pratique, et définissent un certain « art d’y vivre » revendiqué par les habitants et célébré à travers des fêtes et traditions vivantes. La relation au territoire présente des caractéristiques différentes en fonction du lieu considéré et des représentations attachées à celui-ci, suivant que l’on se situe dans les Alpilles, la Camargue ou dans la Crau.

MES DERNIERES PHOTOS

Ciel de décembre
Aix - Fontaine obscure
Arles Musee A Antique Rencontres
Montmajour - La chappelle
Robinson 2016
Pleine Lune
Orage sur le Musem
Manzanares sur fond tableau
photo peynichou